Nourriture

Souffrir pour avoir trop savouré

Un grand festin, le septième café, le verre de trop: les bons vivants exagèrent un peu parfois. La personne subissant des brûlures d’estomac devrait pourtant réfléchir à son mode de vie.

Table en bois, vue d'en haut, sur laquelle se trouvent un burger pommes frites, un poêle avec steaks et pommes sautées, un bol avec des pennes arrabiata, des morceaux de pizza et des tacos.

Bettina* boit volontiers un Campari Soda de temps en temps après une longue journée de travail. Aujourd’hui, elle a prévu de dîner avec Marc*. Avant que le serveur n’apporte les entrées, Bettina a déjà dégusté un bon verre. La jeune avocate n'aime pas se priver à l’occasion d’un délicieux repas. Elle accepte bien volontiers les pommes frites du 2ème service présenté par le serveur qui lui demande si elle en reprend un petit peu. Et un petit verre de vin rouge pour les accompagner. Pour arrondir la soirée, une crème brûlée avec un café arrosé. Bettina savoure au maximum cette soirée avec Marc. Toutefois elle sera harcelée la nuit par une sensation de brûlure à la poitrine.

Les brûlures d’estomac ont également souvent un lien avec une certaine démesure au moment de boire et de manger. En particulier, ceux qui prennent de grands repas riches en graisse le soir ont tendance à souffrir d’épisodes de reflux. C’est pourquoi les aliments surstimulant la production d'acide gastrique doivent être consommés avec mesure. Outre la nourriture grasse, il y aurait aussi l’alcool, le café et les boissons sucrées. Tous peuvent détendre le sphincter inférieur de l'œsophage. Lorsque celui-ci ne ferme plus correctement, l'acide gastrique peut remonter dans l'œsophage. Là, le suc agressif peut irriter la muqueuse sensible et être responsable de brûlures désagréables.

Pour y contrer, il est recommandé d'adopter une alimentation équilibrée et, le soir surtout, modérée. Cela peut déjà aider à apaiser les brûlures d’estomac ou du moins à réduire le besoin en médicaments.

Dans certains cas, le traitement médicamenteux est pourtant inévitable. Environ 10% de la population suisse souffre de maladie de reflux.

Préparations en vente libre contre les brûlures légères d’estomac

Selon le degré de sévérité des symptômes, les personnes affectées sont le plus souvent traitées soit avec des antiacides, soit avec des antisécrétoires. Les brûlures légères d’estomac peuvent souvent être bien contrôlées avec des préparations en vente libre, en automédication. Toutefois, si les symptômes ne faiblissent pas après deux semaines, il faudrait consulter un médecin pour un examen plus approfondi.

*personne fictive

Écran de smartphone avec la représentation graphique d'une forme humaine pour utilisation interactive du tracking de symptômes.
Surveillez vos troubles et allez voir un médecin

Si les troubles ne disparaissent pas après 1 – 2 semaines, vous devriez absolument consulter un médecin. Analysez vos troubles avec le système de suivi de l'appli Reflux Tracker.

Nous utilisons des cookies pour collecter des statistiques web qui nous aident à améliorer notre site web. Nous n’enregistrons pas de données personnelles.

Lire la suite