Prévention des brûlures d’estomac
La sensation de brûlure dans le thorax peut être favorisée par des modes de vie et des habitudes alimentaires malsains. En veillant à certains points, il est pour le moins possible de réduire le besoin en médicaments.

La démesure est rarement bénéfique. Celui qui, par exemple, mange trop, trop gras ou trop épicé ne se rend pas service - en particulier s’il souffre déjà de reflux gastro-œsophagien. Afin de prévenir les brûlures d’estomac, il est donc important de réfléchir à ses propres habitudes alimentaires.

En changeant ses habitudes alimentaires, les brûlures d’estomac modérées peuvent être soulagées. Les points ci-dessous se sont révélés prometteurs:

  • réduire le surpoids
  • dormir avec le haut du corps surélevé
  • ne plus fumer
  • éviter les repas gras et abondants
  • manger plus tôt le soir
  • éviter les «déclencheurs d'acidité» comme l'alcool, le café, les boissons gazeuses, les jus de fruits acides, les aliments gras, le chocolat, le jus de citron et les épices fortes
  • réduire le stress

Conseils pour lutter contre le reflux nocturne

Prévenez-vous de manger plus sainement

Quand peut-on prendre des médicaments contre les brûlures d’estomac?

En cas d'aigreurs occasionnelles, par exemple après un repas du soir copieux, vous pouvez demander conseil à votre pharmacien. Peuvent être utiles les médicaments dits antacides, qui neutralisent rapidement l'acide gastrique, ou les antisécrétoires gastriques en vente libre, à savoir les inhibiteurs de la pompe à protons ou les antagonistes des récepteurs H2. Il convient toutefois de ne prendre ces médicaments vendus sans ordonnance qu’en cas de besoin pendant quelques jours et de ne pas y recourir préventivement.

IPP contre les brûlures d’estomac fréquentes

En cas d'aigreurs fréquentes ou nocturnes, les agents appelés inhibiteurs de la pompe à protons (abrégés IPP) sont adaptés, car ils réduisent directement la formation de suc gastrique. Toutefois, si les troubles ne diminuent pas au bout d'une à deux semaines, il est impératif de consulter un médecin.

En savoir plus sur les médicaments